mercredi , décembre 12 2018
Accueil / Économie / BGFIBank Rdc juge infondées les accusations de blanchiment et de financement du terrorisme

BGFIBank Rdc juge infondées les accusations de blanchiment et de financement du terrorisme

Le président-directeur général du Groupe de la Banque gabonaise et française internationale (BGFI) Bank Henri-Claude Oyima a catégoriquement démenti des informations selon lesquelles la filiale de la République démocratique du Congo (RDC) était impliquée dans une affaire de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, a-t-on appris vendredi de sources internes à ce holding financier.

«J’ai exprimé mes regrets face aux informations fallacieuses émises par une certaine presse sur le fonctionnement de BGFIBank RDC. Notre Groupe, BGFIBank, est une institution financière internationale qui, en matière de lutte contre le blanchiment et de lutte contre le terrorisme, se conforme rigoureusement à la réglementation internationale en vigueur et utilise pour ce faire des outils adaptés de filtrage et de contrôle des opérations de transferts à l’international », a notamment déclaré le PDG dans un communiqué dont APA a pu obtenir une copie.

« Ces outils de filtrage Swift, Fircosoft, et Firco MultiList Manager sont agréés par nos différents régulateurs et déployés au sein de notre filiale BGFIBank RDC », a-t-il ajouté.

Une prise de position qui intervient au terme d’une visite de M. Oyima en RDC, où il a notamment rencontré le Gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogratias Mutombo, des entretiens ayant porté, entre autres sujets, sur les perspectives de développement du Groupe BGFIBank en RDC à travers sa filiale.

A cette occasion, le PDG qui a rencontré les autorités monétaires de la RDC, a tenu à apporter au régulateur toutes les informations et précisions nécessaires suite à la réunion du collège des superviseurs du Groupe BGFIBank tenue en octobre 2017 à Libreville, au Gabon où des assurances ont été données quant au soutien de la maison mère BGFI Holding Corporation et du Groupe dans sa globalité.

LC/APA

Voir aussi

Cnsa : la tripartite qui accouche d’une souris

L’opposition congolaise a une grande capacité d’oubli. Une capacité tellement grande que souvent, tout vire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *